Que se passe-t-il avant l’apparition des symptômes cliniques ?

Vous avez récemment reçu un diagnostic de sclérose en plaques (SEP) ? Si oui, cet article est pour vous. 

Les lésions cérébrales, la dégradation des cellules du cerveau, le développement de ces lésions et la perte plus rapide du volume cérébral observés dans la SEP peuvent commencer tôt dans le processus de la maladie, avant même que les premiers symptômes n’apparaissent.1-6 Si aucun plan de prise en charge n’est instauré rapidement après le diagnostic, ces phénomènes peuvent avoir un impact à long terme sur les personnes vivant avec la SEP.1,7-9

Cet article vise à souligner combien il est important de commencer le traitement dès que possible lorsque vous venez de recevoir un diagnostic de SEP. Nous allons décrire les changements précoces qui se produisent avant l’apparition des symptômes et l’impact qu’ils peuvent avoir s’ils ne font l’objet d’aucun traitement.

Votre cerveau possède ce que l’on appelle une réserve neurologique : il est génétiquement capable de maintenir ses fonctions en modifiant les voies utilisées.10 En d’autres termes, votre cerveau peut compenser les connexions endommagées ou détruites par l’activité précoce de la SEP.10 Ainsi, si une partie du cerveau est endommagée, celui-ci pourra peut-être utiliser d’autres parties pour contourner le problème.10

 

Cela peut aider à expliquer pourquoi vous n’avez jamais réalisé que la SEP provoquait des lésions neuronales précoces avant votre diagnostic. La réserve neurologique permet de masquer les dommages précoces, et quand on ne présente aucun symptôme, il est difficile de se savoir atteint(e).10

L’atrophie cérébrale est la perte progressive du volume cérébral au fil du temps. Elle s’explique par les lésions et la dégradation des neurones (cellules nerveuses) dans le cerveau.10 Le vieillissement provoque ce phénomène chez tout le monde. Mais, pour les personnes atteintes de SEP, l’atrophie cérébrale a lieu un peu plus rapidement.10 
Composante clé de la SEP, l’atrophie cérébrale accélérée est présente tout au long de l’évolution de la maladie, et on peut même l’observer sur les scanners cérébraux des personnes qui ne présentent pas de symptômes, mais qui développent plus tard la maladie.1-4,10,11

 

Sur le long terme, l’activité sous-jacente de la SEP contribue à l’atrophie cérébrale accélérée observée dans la SEP.6,12 Comme pour l’atrophie cérébrale, cette activité continue est également présente avant que les personnes atteintes de SEP ne présentent des signes ou symptômes de la maladie.6 Par conséquent, elle est « silencieuse » au début, ce qui signifie que les personnes touchées n’en sont pas conscientes. Parallèlement à l’âge, à l’atrophie cérébrale, à la « SEP fumante » continue en l’absence de rechutes et à l’activation de certaines cellules immunitaires dans le cerveau, cette activité précoce est considérée dans la SEP comme un moteur de progression de la maladie.12-16

L’activité précoce de la SEP ne doit pas être négligée, car elle peut avoir des conséquences potentielles sur plusieurs années. Par exemple, l’étendue de l’atrophie cérébrale à l’apparition de la maladie est maintenant considérée comme un prédicteur de déficience physique à long terme.4,7,8 Elle peut également avoir un impact sur la fonction cognitive beaucoup plus tard dans la vie.4,9
Et comme il existe des preuves probantes reliant l’activité précoce de la maladie au développement de mauvais résultats à long terme, il est extrêmement important de prendre rapidement des mesures contre la SEP après un diagnostic. Si vous venez de recevoir un diagnostic de SEP, vous devez discuter de vos options avec votre médecin afin de vous assurer de trouver le traitement qui vous convient et que ce traitement commence au plus vite. L’instauration précoce d’un traitement de la SEP est associée à de meilleurs résultats à long terme pour les personnes atteintes de SEP. Par conséquent, consulter sans délai votre médecin à propos de vos options de traitement pourrait faire une réelle différence dans l’évolution de votre maladie.17

 

La reconnaissance des premiers signes de la SEP peut être très difficile et signifie souvent qu’une activité potentiellement nocive a déjà eu lieu avant le diagnostic.17 Dès lors lorsque des symptômes apparaissent et deviennent perceptibles, des mesures doivent être prises rapidement.

Si un traitement précoce constitue le meilleur scénario, de plus en plus de preuves indiquent que la modification de la maladie est toujours possible aux stades ultérieurs de la SEP, même si la fonction de marche a été perdue.1 Ces résultat récents devraient vous rassurer sur le fait que la prise en charge appropriée de la SEP pourra toujours aider à arrêter ou à retarder tout autre dommage, et ce même si votre traitement commence plus tard que prévu.

Si vous vous inquiétez de la prise en charge de votre SEP ou de l’impact potentiel que l’activité précoce de la maladie pourrait avoir sur vous à l’avenir, parlez-en avec votre médecin. Et pour vous aider à en parler avec votre équipe soignante, pourquoi ne pas créer votre propre Guide de discussion avec votre médecin ?

1.    Cerqueira JJ, et al. J Neurol Neurosurg Psychiatry 2018; 89(8): 844–850.
2.    George IC, et al. Mult Scler 2021; 27(1): 130–133.
3.    Azevedo CJ, et al. Neurol Neuroimmunol Neuroinflamm 2015; 2(3): e102.
4.    Healthline – Drug May Slow Brain Atrophy in People with Progressive MS. Available at: https://www.healthline.com/health-news/drug-slow-brain-atrophy-in-people-with-progressive-ms. Last accessed: April 2021.
5.    MS Trust – Lesions. Available at: https://mstrust.org.uk/a-z/lesion. Last accessed: April 2021.
6.    Suthiphosuwan S, et al. JAMA Neurol 2020; 77(5): 653–655.
7.    Rojas JI, et al. Arq Neuropsiquiatr 2012; 70(10): 765–768.
8.    Popescu V, et al. J Neurol Neurosurg Psychiatry 2013; 84: 1082–1091.
9.    Bakirtzis C, et al. Open Neurol J 2018; 12: 31–40.
10.    Giovannoni G, et al. Brain health: Time matters in multiple sclerosis. Last updated: August 2018.
11.    Rocca M, et al. Neurology 2017; 88: 403–413.
12.    Elliott C, et al. Mult Scler 2019; 25(14): 1915–1925.
13.    NIH – Smouldering spots in the brain may signal severe MS. Available at: https://www.nih.gov/news-events/news-releases/smoldering-spots-brain-may-signal-severe-ms. Last accessed: April 2021.
14.    Absinta M, et al. JAMA Neurol 2019; 76(12): 1474–1483.
15.    MSAA – Understanding Progression in MS. Available at: https://mymsaa.org/PDFs/Understanding_Progression_in_MS.pdf. Last accessed: April 2021.
16.    Scalfari A. Mult Scler 2019; 25(7): 902–904.
17.    MS International Federation – Signs of MS may start five years before diagnosis. Available at: https://www.msif.org/news/2018/08/26/signs-of-ms-may-start-five-years-before-diagnosis/. Last accessed: April 2021.

Avez-vous trouvé ce contenu utile ?