Présentation de l’atrophie cérébrale

header

Parlons un peu du cerveau
Lorsque l’on aborde le sujet de la sclérose en plaques (SEP), on fait souvent référence aux lésions ou encore aux rechutes, mais vous avez peut-être également entendu parler de ce qu’on appelle l’atrophie cérébrale. On en parle de plus en plus, en particulier certains experts en matière de SEP. Alors, qu’est-ce que c’est exactement ? Et pourquoi en parle-t-on ?

Pour répondre à ces questions, nous devons revenir un peu en arrière. La SEP est une maladie neurologique qui endommage les cellules de votre cerveau et de la moelle épinière (le système nerveux central). Nous allons voir très rapidement comment fonctionne le système nerveux central (SNC), ce dont il est capable et ce qui conduit aux symptômes de SEP.

Le SNC est le principal centre de commande de l’organisme. Même lorsque vous vous détendez devant la télévision, votre SNC commande votre respiration, votre température, et les muscles qui vous permettent de vous tenir droit(e). Il décrypte les images que vous voyez, les sons que vous entendez, tout en emmagasinant de nouveaux souvenirs. Sacré boulot quand on y pense, vous ne trouvez pas ?

central systembrain spinal cord

Les cellules du SNC qui rendent tout cela possible sont appelées neurones (ou encore cellules nerveuses). Ces derniers créent des connexions et des réseaux par lesquels les messages sont transmis. Les neurones sont des cellules à l’aspect étrange, constituées d’un corps cellulaire et d’une longue fibre appelée axone, qui transporte les messages. L’axone est recouvert d’une substance grasse appelée myéline, qui le protège et facilite la transmission des signaux.

neuron

 

La cause de la SEP reste inconnue mais nous savons que le système immunitaire est impliqué. Notre système immunitaire est essentiel à notre survie, puisqu’il nous protège des dangers de l’extérieur. Mais chez les personnes atteintes de SEP, le système immunitaire confond la myéline avec une matière étrangère, et l’attaque.
Une fois la myéline lésée, la transmission des signaux est ralentie. Et une fois que la myéline qui entoure le nerf est complètement détruite, le signal peut être totalement bloqué, entraînant alors la perte de la connexion.

L’atrophie cérébrale résulte des dommages au cerveau provoqués par la SEP et doit être prise en compte dans le cadre de la surveillance de la santé cérébrale. Si vous souhaitez connaître des astuces pour garder votre cerveau en bonne santé, jetez un œil à ce petit guide. Guide pour parler avec votre médecin

  1. De Stefano N, et al. Arch Neurol 2001; 58: 65–70  
  2. Janardhan V, Bakshi R. Arch Neurol 2000; 57: 1485–1491 
  3. De Stefano N, et al. J Neurol Neurosurg Psychiatry. 2015; 0: 1-7

Merci pour votre avis !