Donner un coup de fouet à son cerveau

Nous l’avons vu, le volume du cerveau et la réserve cognitive peuvent ralentir la progression de la paralysie et de la déficience cognitive chez les personnes vivant avec la sclérose en plaques (SEP). Mais comment garder votre cerveau en bonne santé et prendre soin de votre réserve ?

Santé physique et santé cérébrale vont de pair

Prendre soin de votre santé en général peut aider votre cerveau et votre corps à faire face à la SEP en vous protégeant de l’éventuel impact de la maladie sur votre qualité de vie.

Cliquez sur les marqueurs pour comprendre leur impact sur la santé de votre cerveau et pour découvrir ce que vous pouvez faire.

Prendre soin de son cœur et de ses vaisseaux sanguins

  • L'activité physique est bonne pour la santé du cerveau, elle peut même l'améliorer en contribuant au développement de sa structure et de ses fonctions.3 Mais elle est particulièrement importante pour les personnes atteintes de sclérose en plaques, car la forme cardiovasculaire est liée à la fois au volume cérébral et à la réserve cognitive chez les personnes atteintes de cette maladie.

  • Vous pouvez améliorer votre condition cardiovasculaire en faisant régulièrement des exercices qui augmentent votre rythme cardiaque. Vous pensez peut-être à des entraînements intensifs comme la course à pied ou les cours de fitness, mais il y a beaucoup d'autres choses que vous pouvez faire comme le jardinage, la danse, la marche ou la natation. Si vous trouvez que vous perdez l'équilibre, vous pouvez même essayer de faire des exercices assis sur une chaise. Mais avant tout, il est préférable de trouver une activité qui vous plaît !

Vérifiez votre tension artérielle

  • L'hypertension artérielle peut augmenter le risque de contracter une maladie cardiovasculaire. L'hypertension artérielle a également été liée à une diminution du volume du cerveau et à une plus grande incapacité chez les personnes atteintes de SEP.

  • L'hypertension artérielle n'est pas quelque chose que l'on peut remarquer à moins de la faire contrôler par son médecin. L'hypertension peut être causée par un certain nombre de facteurs, tels que le surpoids, une alimentation riche en sel, le manque d'exercice et la consommation régulière d'alcool. Par conséquent, le maintien d'un mode de vie sain et des contrôles réguliers chez votre médecin sont un bon moyen de bien gérer votre tension artérielle.

Essayez d'éviter de fumer

  • Le tabagisme peut avoir un effet négatif sur vous lorsque vous vivez avec la SEP pour de nombreuses raisons. Le tabagisme a été associé à un certain nombre de choses dans la SEP, notamment un taux de rechute plus élevé, une progression accrue des handicaps et des troubles cognitifs par rapport aux non-fumeurs. Les fumeurs atteints du syndrome clinique isolé (SCI) sont presque deux fois plus susceptibles que les non-fumeurs atteints du SCI de développer des lésions et sont plus susceptibles d'évoluer vers la SEP.

  • Il y a plusieurs choses qui peuvent vous aider à arrêter de fumer. Par exemple, obtenir le soutien de votre famille et de vos amis en leur parlant de vos projets d'arrêt. Vous pouvez également demander de l'aide et des conseils à votre médecin.

Faites attention à la quantité d'alcool que vous consommez

  • La réduction de la consommation d'alcool présente un certain nombre d'avantages pour la santé. Par exemple, cela peut réduire considérablement votre apport calorique et votre risque de contracter un certain nombre de maladies. Mais cela peut aussi être particulièrement bénéfique pour les personnes atteintes de sclérose en plaques, pour lesquelles il est prouvé que des niveaux de consommation d'alcool dangereux (actuellement ou dans le passé) entraînent une réduction de la survie.

  • Un bon début est de garder une trace de la quantité que vous buvez ; vous pouvez le faire en utilisant des calculateurs d'unités, qui sont disponibles en ligne. La quantité d'alcool qu'il est recommandé de boire en toute sécurité chaque semaine varie d'un pays à l'autre. Au Royaume-Uni, il est recommandé aux hommes et aux femmes de ne pas boire plus de 14 unités par semaine, mais dans certains pays, cette quantité est beaucoup plus élevée. Au Danemark, elle est de 32 unités pour les hommes et de 21 pour les femmes.

Surveillez votre poids

  • Vivre avec la SEP peut parfois rendre difficile la perte de poids, ou dans certains cas la prise de poids. Elle peut également rendre la préparation des aliments et l'exercice physique plus difficiles. Si vous essayez de perdre du poids, il est important d'éviter les régimes draconiens et de vous fixer des objectifs réalisables. Il est préférable de faire des changements qui vous conviennent et vous permettent de maintenir un régime alimentaire sain et de faire de l'exercice fréquemment. Vous pouvez même essayer de planifier vos repas pour la semaine à venir.

  • L'obésité est un facteur de risque pour un certain nombre de maladies graves telles que le diabète de type 2, les maladies cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux. Elle a également été associée à une qualité de vie moindre et à des maladies mentales. Si vous vivez avec la SEP, il est possible que le nombre de lésions soit plus élevé si vous êtes obèse.

Gardez votre cerveau actif

Le fait d’entretenir sa forme physique et d’entreprendre des activités qui font réfléchir et sollicitent le cerveau peut contribuer à augmenter la réserve cognitive.

Il a été démontré que ce type d’activités permettait de lutter contre la déficience cognitive chez les personnes atteintes de SEP, à condition de les pratiquer tout au long de sa vie. Pensez donc à garder une place pour ces activités dans votre vie de tous les jours !

  1. Brain health time matters in multiple sclerosis. Available at: http://msbrainhealth.org/perch/resources/time-matters-in-ms-report-may16.pdf
  2. Brain health a guide for people with MS. Available at: http://www.msbrainhealth.org/resources/for-people-with-ms/article/brain-health-a-guide-for-people-with-ms Accessed: May 2017.
  3. The brain-body connection: GCBH recommendations on Physical Activity and Brain Health. Available at: http://www.aarp.org/content/dam/aarp/health/brain_health/2016/05/gcbh-the-brain-body-connection.pdf Accessed: May 2017.
  4. Exercise. Available at: https://www.mstrust.org.uk/a-z/exercise#fitness
  5. How to quit smoking. Available at: https://www.helpguide.org/articles/addictions/how-to-quit-smoking.htm
  6. Clinically isolated syndrome. Available at: https://www.mstrust.org.uk/a-z/clinically-isolated-syndrome-cis
  7. How to cut down. Available at: https://www.drinkaware.co.uk/advice/how-to-reduce-your-drinking/how-to-cut-down/
  8. New alcohol guidelines: what you need to know. Available at: http://www.bbc.co.uk/news/uk-35252650
  9. High blood pressure. Available at: https://www.bhf.org.uk/heart-health/risk-factors/high-blood-pressure
  10. Managing your weight. Available at: https://www.mssociety.org.uk/managing-your-weight
  11. The health effects of overweight and obesity. Available at: https://www.cdc.gov/healthyweight/effects/index.html
  12. Cardiovascular disease. Available at: https://www.bhf.org.uk/heart-health/conditions/cardiovascular-disease

Avez-vous trouvé ce contenu utile ?