Sortir de votre zone de confort

Sortir de votre zone de confort

Cette vieille paire de pantoufles. Cette même coupe de cheveux. Ce même traiteur chinois. Au fur et à mesure que nous avançons dans la vie, il peut devenir de plus en plus tentant de s’en tenir à ce qui nous semble sûr et familier - de rester dans notre zone de confort. 

Mais est-ce que se sentir à l’aise est nécessairement une bonne chose ? Et si accepter les choses qui vous mettent mal à l’aise pouvait vous aider à mieux profiter de la vie ? Après tout, jamais personne n’a découvert quelque chose de nouveau en suivant toujours la même routine.

Votre zone de confort vous retient-elle ? Faites le test…

Avoir des conversations plus ouvertes avec vos proches pourrait les aider à mieux comprendre ce qu’est vraiment la vie avec la SEP pour vous et de quel type de soutien vous avez vraiment besoin – que ce soit au quotidien ou en ayant des conversations ouvertes et honnêtes avec votre neurologue. 

Cliquez sur le repère orange pour en savoir plus.

L’histoire de Barbara 
Barbara n’aurait jamais pensé être capable d’écrire ses secrets les plus profonds et les plus sombres dans un livre sur la vie de mère atteinte de SEP. Pourtant, sauter le pas et s’ouvrir sur le monde lui a permis d’obtenir davantage de sa vie avec la SEP.

« Sortir de ma zone de confort était vraiment compliqué. Avant de cliquer sur ‘ Publier ’, j’ai dû prendre une grande inspiration, j’ai trouvé du courage et j’ai cliqué sur le bouton. Dévoiler les réalités de la vie au grand jour a été à la fois rafraîchissant, terrifiant et exaltant. Je ne l’ai jamais regretté. »

Barbara
Atteinte de SEP

Si vous vous sentez mal à l’aise à l’idée de sortir de chez vous à cause de votre sclérose en plaques, parlez-en à votre neurologue. Ensemble, vous pourriez trouver un moyen de sortir de votre zone de confort.

On in three

Dans une enquête menée auprès de plus de 1 000 personnes atteintes de SEP récurrente,* 1/3 des participants ont affirmé ne pas sortir aussi souvent qu’avant parce qu’ils sont gênés par leurs symptômes.

Vous ne devez jamais vous priver de faire ce que vous aimez faire ou vous priver de vous rendre dans les endroits que vous appréciez à cause de votre SEP. 

Si vous êtes mal à l’aise à l’idée de sortir de chez vous à cause de votre SEP, demandez à un ami de vous accompagner. Il pourrait non seulement vous venir en aide si vous présentez des symptômes tels que le pied tombant ou la fatigue, mais également, avoir quelqu’un de confiance à vos côtés peut aussi vous donner la confiance supplémentaire dont vous avez besoin pour sortir de votre zone de confort.

Il est également important de parler ouvertement et honnêtement de ces problèmes avec votre neurologue. Ce n’est peut-être pas facile, mais si votre neurologue comprend l’impact de la SEP sur votre vie quotidienne, il peut travailler avec vous et faire tout son possible pour vous soutenir.

Lisez notre article qui explique comment discuter de votre traitement avec votre neurologue pour plus d’informations et des conseils utiles sur la façon d’aborder ce qui est important pour vous avec votre neurologue.

Vous n’êtes pas seul(e) ! 

L’idée de vous dévoiler au sujet de votre sclérose en plaques peut vous mettre mal à l’aise. Mais être plus honnête avec votre professionnel de santé vous assurera de recevoir le meilleur soutien et le meilleur traitement possible à chaque étape de votre parcours avec la SEP.

Hanna's Story

Plus de 40 % des patients sondés atteints de SEP-R hésitent à parler des défis auxquels ils font face avec la SEP parce qu’ils n’ont pas envie de donner l’impression qu’ils se plaignent

Hannah a éprouvé des difficultés à se faire à son diagnostic de SEP mais elle a préféré ne rien dire. Pourtant, lorsqu’elle a enfin trouvé le courage de faire part de ses difficultés à son neurologue, il a pu la rassurer et la mettre en contact avec un thérapeute. En fin de compte, cela a permis à Hannah de devenir une personne beaucoup plus positive et de mieux gérer les choses.

« Avant que je ne sorte de ma zone de confort, je ne me sentais vraiment pas bien. J’étais nerveuse parce que j’avais peur que les gens pensent que j’exagère ou ne me prennent pas au sérieux. Tout a changé quand j’ai osé sauter le pas. »

Hannah
Atteinte de SEP


Il est facile de s’installer dans sa zone de confort, mais ce n’est pas pour autant qu’il faut y rester.

Si vous sentez que vous avez besoin d’un petit coup de pouce, voici quelques conseils pour faire vos premiers pas…

Motivational advice

Mais cela peut aussi être excitant et libérateur. Voici quelques conseils pour vous motiver de la part de quelqu’un qui est passé par là.

En savoir plus (contenu en Anglais)

Building confidence in yourself can help you to start taking those first steps

Il n’est pas nécessaire d’essayer de tout faire en même temps. 

Parcourez ces excellents conseils pour améliorer votre estime de soi et renforcer votre confiance, petit à petit… 

Plus de conseils (contenu en Anglais)

Set goals for yourself so you know what you’re aiming for

Se fixer des objectifs personnels est un excellent moyen de savoir ce que vous voulez accomplir. En décomposant vos objectifs en étapes faisables et mesurables, vous avez beaucoup plus de chances de les réaliser. Partager vos objectifs avec votre neurologue est également un excellent moyen de vous ouvrir et de lui donner un meilleur aperçu de votre vie. Il pourra ensuite prendre ces informations en compte lors de la prise de décisions concernant votre traitement, afin de s’assurer que vous gérez votre sclérose en plaques de la meilleure façon possible.

Lisez notre article qui explique comment se fixer des objectifs dans la SEP

Stay focussed on what you want to achieve and keep pushing yourself

Vivre avec la SEP peut vous paraître insurmontable et vous faire perdre de vue vos objectifs et les autres choses qui sont importantes pour vous.

Des techniques comme la pleine conscience peuvent vous aider à rester concentré(e) et à organiser vos pensées, par exemple au travail où il peut être particulièrement difficile de se concentrer.


Surtout, n’oubliez pas, vous n’êtes pas seul(e) !

Parler de ce que vous souhaitez réaliser à votre professionnel de santé, à vos proches ou même à un groupe de soutien SEP peut être le premier pas pour sortir de votre zone de confort. Leur soutien peut être inestimable pour vous aider à vivre la meilleure vie possible.

Posez-vous la question, est-il temps pour que vous commenciez à sortir de votre zone de confort ? Pourquoi ne pas mettre au défi vos perceptions de votre SEP avec une Vérité, ou sortir de votre zone de confort en sélectionnant une Action dans notre jeu « Action ou Vérité » ?

*L’enquête « Global vs. MS » a interrogé 1 075 personnes atteintes de formes récurrente et rémittente de SEP et 580 partenaires de soins de santé sur l’impact que la SEP a sur leur vie.

1. MS global survey of people living with relapsing MS (RMS) and RMS care partners. 2015.

Avez-vous trouvé ce contenu utile ?