Réflexion et émotions

emotions

Les symptômes cognitifs et émotionnels de la sclérose en plaques (SEP) peuvent avoir autant d’impact sur votre qualité de vie que les symptômes physiques. Nous explorons ici les différents symptômes de cette catégorie.

N’hésitez pas à parler à votre médecin si des problèmes cognitifs ou émotionnels ont un impact sur votre qualité de vie. Celui-ci pourra vous donner des conseils et un soutien pour vous aider à les gérer.

Comme vous le savez probablement, les problèmes de réflexion, de mémoire et de concentration (parfois regroupés sous le nom de « problèmes cognitifs ») sont fréquents chez les personnes atteintes de SEP. À mesure que nous vieillissons, certaines de nos capacités cognitives commencent à diminuer. Mais, lorsqu’on vit avec la SEP, il y a environ 50% de plus de risques de développer des problèmes cognitifs à un moment donné de notre vie.

Les problèmes cognitifs peuvent compliquer un certain nombre de choses. Les personnes atteintes peuvent éprouver des difficultés à :

  1. Réaliser des tâches
  2. Participer à des discussions de groupe
  3. Traiter des informations
  4. Prendre des décisions

Vous avez peut-être déjà trouvé des moyens de faire face aux difficultés cognitives, par exemple en écrivant les choses pour ne pas les oublier ou en vous donnant plus de temps pour effectuer certaines tâches. Vous devriez également demander conseil à votre médecin ou au personnel infirmier spécialisé en SEP, car ils peuvent vous aider à identifier les domaines dans lesquels vous pourriez bénéficier d’une aide, en plus de vous suggérer quelques exercices ou conseils pratiques.

Charlotte

Charlotte est atteinte de SEP et trouve que ses problèmes cognitifs affectent sa vie quotidienne. Voici certaines des stratégies qu’elle a mises en place pour gérer ses symptômes :

  1. Prendre plus de pauses – Si vous avez l’impression de ne pas être capable de vous concentrer trop longtemps, prenez des pauses régulières mais courtes.
  2. Prioriser les tâches – Commencez par celles qui demandent le plus d’attention et de concentration et laissez les tâches les plus faciles pour le moment où vous êtes susceptible d’être plus fatigué(e).
  3. Essayer la méditation ou la pleine conscience – Cela peut vous aider à vous détendre et à mettre de l’ordre dans vos idées.
  4. Garder l’esprit actif – Mettez votre cerveau au défi en faisant différentes choses, en lisant ou en voyant des amis.
  5. Faire travailler sa mémoire – Si un sujet qui vous passionne et vous intéresse, essayez de suivre un cours, cela peut vous aider à garder l’esprit vif.

Bien qu’il existe de nombreuses façons de vous aider à gérer vos symptômes cognitifs, vous ne devriez pas compromettre tous les aspects de votre vie en vous y adaptant. Si vous éprouvez des difficultés, parlez-en à votre médecin.

Des sautes d’humeur à la dépression et l’anxiété, la SEP a souvent un effet significatif sur la santé émotionnelle. Il est important de ne pas négliger votre bien-être émotionnel ou de refouler vos émotions à la suite à votre diagnostic de SEP, puisque celles-ci peuvent être une conséquence directe de la SEP.

La SEP peut interférer avec la transmission de signaux qui affectent l’humeur. Des études ont suggéré que la dépression est plus fréquente chez les personnes atteintes de SEP que dans la population générale.

Les problèmes émotionnels rencontrés par les patients atteints de SEP peuvent être très variés, mais comprennent :

  1. Dépression ou anxiété
  2. Mauvaise estime de soi
  3. Sautes d’humeur

Si vous rencontrez des problèmes émotionnels, qu’il s’agisse de dépression, de stress, d’anxiété ou de tout autre sentiment désarmant, il existe un certain nombre d’approches qui pourraient vous aider. Assurez-vous de parler à votre médecin ou au personnel infirmier spécialisé en SEP si vous rencontrez des problèmes de santé émotionnelle. Afin de vous aider, ils pourront vous proposer des thérapies par la parole ou des thérapies psychologiques. Voici quelques exemples de ce qu’ils pourraient vous recommander:

  1. Thérapie cognitivo-comportementale (TCC) – Thérapie qui vous aide à comprendre comment certaines situations peuvent influencer la façon dont vous pensez et vous vous sentez. Cette thérapie peut vous aider à utiliser des stratégies pour adopter de nouvelles façons de penser.
  2. Pleine conscience – Thérapie qui peut être utilisée pour vous aider à comprendre et à accepter vos émotions.
  3. Psychothérapie – Parler à quelqu’un peut également vraiment vous aider à mettre les choses en perspective et à gérer différentes situations.

Dire les choses, que ce soit à votre médecin, vos amis, votre famille ou un groupe de soutien pour patients atteints de SEP, peut vous soulager. Rejoignez la communauté « MS One to One » sur Facebook, Instagram et Twitter pour recevoir du soutien et retrouver votre voix tout en vivant avec la SEP.

  1. Memory and thinking. MS Society UK. Available at: https://www.mssociety.org.uk/ms-resources/memory-and-thinking-booklet. Last accessed: October 2017.
  2. Cognitive skills and normal aging. Available at: http://alzheimers.emory.edu/healthy_aging/cognitive-skills-normal-aging.html. Last accessed: October 2017.
  3. Cognition and cognitive symptoms. MS Trust. Available at: https://www.mstrust.org.uk/a-z/cognition-and-cognitive-symptoms. Last accessed: October 2017.
  4. Managing memory gaps and other cognitive problems. Available at: [Insert new MS One to One URL here]. Last accessed: October 2017.
  5. MS and your emotions. MS Society UK. Available at: https://www.mssociety.org.uk/ms-resources/ms-and-your-emotions-understanding-and-dealing-your-feelings. Last accessed: October 2017.
  6. Depression. MS Trust. Available at: https://www.mstrust.org.uk/a-z/depression. Last accessed: October 2017.

Merci pour votre avis !